Fenêtre sur cour d’Alfred Hitchcock, monté comme un timelapse panoramique

Disséquer Fenêtre sur cour d’Alfred Hitchcock (1954), le remonter comme un timelapse panoramique grâce à trois projecteurs, telle est l’idée un peu folle de Jeff Desom. Le résultat est d’autant plus étonnant que le montage suit la trame des évènements du film. L’occasion de se replonger dans ce qui est considéré comme l’un des chef-d’oeuvres du maître du suspense, sublime mise en abîme du voyeurisme et de la paranoïa. Et de retrouver l’un des plus beaux couples de cinéma, James Stewart et Grace Kelly.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s